Actu, photos, infos…


Infos techniques : mixage et e-mixing

Virginie, 5 juin 2008


Voici quelques infos concernant la façon d’opérer pour nous fournir les fichiers à mixer.

– données techniques :
Les pistes doivent être idéalement fournies sous forme de fichiers *.wav ou *.aiff 24bits/44.1 k, sur DVD, CD ou disque dur, ou éventuellement sur serveur FTP. Si vous travaillez en 32bits float, laissez les pistes en 32bits. Si pour des raisons techniques vous ne disposez que de pistes en 16bits, pas d’affolement, le 16bits se mixe aussi ! Si votre soft gère les pistes stéréo en un seul fichier wave, ne les éclatez pas en deux fichiers distincts L et R, exportez les en wave stéréo.

Si, selon les choix artistiques, des traitements spécifiques sont effectués sur une ou plusieurs pistes, merci de préciser quel ont été ces traitements (que ce soit lors de l’enregistrement ou lors d’un prémix). Au mieux, en cas d’un ajout d’effet lors d’un prémix, fournissez aussi la piste sans effet.

Dans le cas d’un premix, exportez vos pistes au minimum en 24bits ! N’exportez pas en 16bits !
Le mixage de fichiers mp3 ne peut être réalisé que si l’encodage est au minimum de 320 kb/s et si tout autre format n’est vraiment pas disponible. Toutefois, la décision du mixage sera soumise à l’écoute préalable des pistes et à l’appréciation de leur qualité. Pour les autres formats moins compressés (ou lossless), Ogg, Flac etc…, une écoute et une appréciation sera aussi indispensable.

Les pistes ne doivent pas avoir de fades (in ou out), et disposer d’une marge de silence en début et fin de partie. N’appliquez pas de coupes sévères !
Les pistes doivent avoir toutes exactement le même point de départ, même si sur certaines pistes, l’audio n’est présent quà la fin. Par contre, pour gagner du temps et de la place lors de l’export, les pistes dont l’audio ne va pas jusqu’à la fin peuvent être exportées plus courtes, en arretant l’export à la fin de la dernière section audio de la piste.
Les pistes doivent moduler raisonnablement avec des crêtes n’excédant pas -6 dbfs. Si vous travaillez vos enregistrements en 24bits, ne vous souciez pas des niveaux de chaque pistes, ne collez pas tout à 0dbfs !
Les pistes doivent être d’une qualité technique décente, sans clicks, distorsion ou bruit de fond exagéré ! Sinon, avant tout travail de mixage, il faudra commencer par un travail de restauration sonore…

Tout au long du travail de mixage, les premixs sont uploadés sur votre espace privé et sécurisé pour vous permettre d’écouter et de commenter les choix et les directions de travail.

Le mixage final peut être fourni de diverses manières, selon vos désirs. Par exemple, si le mixage doit partir dans un studio de mastering, les fichiers seront fournis au minimum en 24bits/44.1k. Des copies d’écoutes en 16bits/44.1 ou en mp3 seront aussi uploadées. Enfin, un cd audio de référence peut être fourni pour une écoute immédiate de l’album dans votre voiture en rentrant chez vous !
Quelque soit le choix du studio de mastering retenu, il sera très important de nous mettre en relation pour éviter tout problème.

– paiement :
Un accompte de 50% est nécessaire à la commande.
Le paiement peut se faire de diverses manières habituelles (chèque, virement) mais aussi par Paypal.
Tarifs sur devis suivant le nombre de pistes par titres, leur complexité et évidemment le nombre de titres.

– délais :
le délai est un savant calcul entre le nombre de pistes, le nombre de titres, de l’urgence du projet, etc…

– communication :
Une bonne communication entre l’artiste et nous est très importante : elle conditionnera le travail effectué et la qualité du résultat.
La communication est la clé d’un projet réussi ! mail, téléphone, porteur à cheval, marathonien, … tout ce que vous voulez !

– divers :
Conservez toujours une sauvegarde des pistes que vous nous envoyez !



(merci de respecter notre travail en évitant un copié-collé de ce texte pour votre utilisation, ou indiquez vos sources)

Revenir en haut