Actu, photos, infos…


Infos techniques : mastering et e-mastering

Virginie, 5 juin 2008


Voici quelques infos concernant la façon d’opérer pour nous fournir les fichiers à masteriser.

– données techniques :
Les titres doivent être idéalement fournis sous forme de fichiers *.wav ou *.aiff 24bits/44.1 k, sur DVD, CD ou disque dur, ou éventuellement sur serveur FTP. Si vous avez travaillez votre mix en 32bits float, exportez le en 32bits.
Ils peuvent être fournis sous forme d’un CD audio 16b/44.1k le cas échéant, si vous avez travaillez avec des fichiers 16bits. Mais si vous avez travaillez avec du 24 ou 32bits, évitez ABSOLUMENT d’exporter vos titres en 16bits ! Vous appliqueriez alors un Dithering (souvent réglé par défaut dans votre logiciel), ou pire, une simple troncature du signal ! Le Dithering est une action qui doit être effectuée en DERNIER, après le tout dernier traitement et avant de graver un cd master.
Le mastering d’un fichier mp3 ne peut être réalisé que si l’encodage est au minimum de 320 kb/s et si tout autre format n’est vraiment pas disponible. Toutefois, la décision du mastering sera soumise à l’écoute préalable du titre et à l’appréciation de sa qualité. Pour les autres formats moins compressés (ou lossless), Ogg, Flac etc…, une écoute et une appréciation sera aussi indispensable.

Les titres ne doivent pas avoir de fades (in ou out), et disposer d’une marge de silence en début et fin du titre. Attention aux coupes trop sévères !
Les titres doivent avoir un niveau RMS raisonnable (entre -30 et -20 dbrms) pour des crêtes n’excédant pas -6 dbfs (chiffres indicatifs pouvant varier suivant le type de musique). Ne pas utiliser de compression exagérée sur le master de votre mixage (l’idéal étant de ne pas en utiliser du tout …). Si un traitement a été effectué et que vous ne pouvez pas revenir en arrière, merci de préciser quel a été ce traitement.
Les mixages doivent être d’une qualité technique décente, sans clicks, distorsion ou bruit de fond exagéré ! Sinon, avant tout travail de mastering, il faudra commencer par un travail de restauration sonore…

Le master est fourni sur CD, sous forme d’un CD Audio 16b/44.1k, ou d’un fichier DDP, et peut être envoyé directement à l’usine de pressage par nos soins. Une copie de référence vous est fournie.
Si des codes ISRC ont été fourni, ils sont insérés sur les masters.

Note au sujet des codes ISRC : ces codes ne sont lisibles que sur un cd audio. Ils ne sont pas contenus dans un fichier wave ou mp3. Pensez à fournir un cd audio plutôt que des fichiers lors de diffusion, sinon votre diffuseur ne lira aucun code ISRC.

– paiement :
Un accompte de 50% est nécessaire à la commande.
Le paiement peut se faire de diverses manières habituelles (chèque, virement) mais aussi par Paypal.
Tarifs sur devis suivant le nombre de titres et leur source / destination (single, album, enregistrement live ou classique pouvant être traité comme un seul titre, etc …)
Un extrait d’essai gratuit peut être effectué pour toute demande de devis.

– délais :
le délai habituel est d’une semaine après réception des titres. Toutefois, en cas d’urgence, tout sera mis en oeuvre pour rendre le master au plus vite (mini 2-3 jours pour un travail de qualité).

– communication :
Une bonne communication entre le mixer/artiste et nous est très importante : elle conditionnera le travail effectué et la qualité du résultat. Après une écoute générale des titres, des commentaires seront fait pour chaque titre et un avis sera donné, notament si un titre nécessite une retouche de mixage.
La communication est la clé d’un projet réussi ! mail, téléphone, porteur à cheval, marathonien, … tout ce que vous voulez !

– divers :
Conservez toujours une sauvegarde des mixs que vous nous envoyez !



(merci de respecter notre travail en évitant un copié-collé de ce texte pour votre utilisation, ou indiquez vos sources)

Revenir en haut